6/10

A la croisée des mondes : La boussole d'or

Sans chemise, sans Pantalaimon...

Les portages se succèdent, la question reste entière : comment matérialiser au cinéma de manière convenable une œuvre majeure de la littérature de près de cinq cents pages sans pour autant froisser l'auteur ou les adorateurs ? Deux écoles : l'adaptation allégée, ou comment construire une histoire différente sur les mêmes bases (syndrome Jurassic park) ; et la transposition bon gré mal gré, ou comment compresser une volumineuse et riche intrigue en deux petites heures sans faire l'impasse sur les points névralgiques du scénario. Quelle est la meilleure approche, nous ne saurons le dire, l'exercice a toujours été périlleux et continue de l'être aujourd'hui. La preuve avec cette croisée des mondes.

L'univers est composé de milliards de mondes, parallèles au nôtre, parfois séparés par un cheveu. Dans le monde de Lyra Belacqua (Dakota Blue Richards), chaque être humain est attaché à un animal (un "daemon") qui le suivra tout au long de sa vie, partagera ses souffrances et ses joies, et disparaîtra à sa mort. En compagnie de son daemon Pantalaimon, Lyra a toujours vécu au Jordan College, en présence d'érudits et d'élèves, mais le retour de son oncle, Asriel (Daniel Craig), va tout bouleverser. Des rêves de voyage plein la tête, Lyra décide d'accompagner Mme Coulter (Nicole Kidman) à la ville, pour préparer une expédition dans les royaumes du nord, là où la Poussière se relie à l'homme. Mais qu'est ce que la Poussière ? Pourquoi le maître du Jordan College lui a-t-il remis juste avant son départ une boussole dorée ? Et qui se cache derrière les nombreuses disparitions d'enfants ? Le voyage commence...


"Moi aussi, je veux faire partie du MI-6 !"
A n'en pas douter, l'œuvre papier de Philip Pullman est un bon livre, à bien des égards, et se positionne comme une sorte d'Harry Potter bien mieux construit, bien mieux écrit, et un poil plus adulte dans les thèmes qu'il aborde, l'originalité lui faisant néanmoins défaut. Ce sera bien l'une des seules critiques sérieuses que je pourrais lui assigner, ça et un final un peu trop expéditif à mon goût compte tenu de l'intensité dramatique du passage en question. En film, c'est bien simple, vous verrez au prochain numéro ! Les scénaristes ont en effet ordonné de sérieux retranchements et des manipulations structurelles parfois assez difficiles à avaler, si bien que le dénouement se voit relégué à l'épisode suivant (sortie en 2009, accrochez-vous !). De plus, il est important d'ajouter que Pullman n'est pas Tolkien, A La Croisée des Mondes n'est pas Le Seigneur des Anneaux, et que Chris Weitz n'est pas Peter Jackson. Aussi, merchandising oblige, le film devait contenir dans une durée accessible aux plus jeunes et au public profane, ce dernier se révélant relativement conséquent comparé aux potteriens et aux frodiens. Deux heures pour tout entraver, c'est court, et le film ressemble donc à une mitraillette d'informations qui assassine toute intensité dramatique, à commencer par les relations humains - daemons qui demeurent assez superficielles dans leur ensemble. A deux ou trois scènes près, la sauce prend moyen, l'immersion est difficile et le charme n'opère que par petites touches.


"Met ton Pantalaimon, ma chérie..."
Même assagie, Lyra Bellacqua reste un personnage intéressant sur bien des aspects, et ceci même en prenant en compte les raccourcis et changements effectués. Lyra affiche en effet les premiers signes, déjà considérables, d'une adolescence impétueuse et insolente, d'une opposition avec l'âge adulte relevant tout autant d'une idéologie un peu manichéenne (le bien contre le mal) que d'une volonté de grandir trop vite. L'oeuvre se montrait un peu plus ambigue sur les objectifs de chacun, qu'il soit bon ou mauvais, dommage que ce trait de caractère ne fut pas davantage mis en valeur par les scénaristes, le film aurait gagné quelques points sur le marché adulte. Le film assure néanmoins son quota de prouesses visuelles inhérentes aux grandes oeuvres de fantasy, en transposant à la perfection, ou peu s'en faut, le monde imaginé par Pullman. Chaque plan grouille d'animaux numériques, gesticulant, braillant, se métamorphosant, et il serait aisé de parier que les plus jeunes penseront à commander au père noêl une petite hermine ou un ours en armure. La modélisation numérique éclipse du coup la quasi-otalité du casting, excepté Lyra (le prestige d'être en tête d'affiche), mais le rendu reste très agréable à voir.

Sortie incontournable de l'hiver, mais pour public jeune, certes, de toute façon la concurrence reste assez timide. Pourtant, nul doute que le résultat final aurait pu avoir plus d'allure avec du temps en rab. Les écarts avec le livre restent assez négligeables, d'un point de vue de l'histoire, mais les fans se crisperont devant le traitement infligé à certains personnages, et sur la coupe violente effectuée sur les denriers chapitres. Se laisse suivre, en mode automatique, la faute à un rythme un peu trop soutenu.

Partager cet article

A propos de l'auteur

13 commentaires

  • Bzhnono

    10/12/2007 à 16h28

    Répondre

    Mouais. Je suis à peu près du même avis que toi.


    On assiste souvent à des films qui n'ont pas assez de rythme...là c'est vraiment le contraire, trop de rythme, beaucoup  trop de rythme, à tel point qu'on passe d'une scène à une autre avec une rapidité incroyable. On se retrouve projeter dans une scène mais on a pas compris comment on y était arrivé.


    C'est assez rare que je dise ça mais il manque quasiment 20 à 30 minutes au film. Il y aurait gagné en fluidité (moins expéditif), cela aurait permis de développer quelques personnages (dont Daniel Craig, présenté comme une tête d'affiche mais que l'on voit trop peu). Le film passe plutôt bien, en tout cas on a pas le temps de s'ennuyer.


    Dans les bons points il y a tout de même le personnage de Lyra, très intéressant : volontaire, courageuse avec un caractère assez...peu souple. Les effets spéciaux tiennent la route et sont parfois très bons.


    Bon, il y a tout de même certaines scènes dont je n'ai pas trop compris l'intérêt : l'apparition de la sorcière/Eva Green sur le dirigeable pour sortir trois phrases puis elle disparaît.


    Je suppose que c'est censé servir l'intrigue, moi j'ai trouvé que ça tombait comme un cheveux sur la soupe.


    Bref un film moyen à qui il manque tout de même une "patte" du réalisateur, Chris Weitz étant un réalisateur non dénué de talent mais pas encore doté d'un style qui lui est propre.

  • Anonyme

    10/12/2007 à 20h30

    Répondre

    Ce film est très bien mais si vous avez lu le livre on voit bien que les scènes sont coupées et diminuées . C'est vraiment dommage mais sinon le film est vraiment bien ... Il y a des décors vraiment superbe .

  • kou4k

    10/12/2007 à 22h45

    Répondre

    Je n'ai pas lu le bouquin....


    J'ai trouvé le film très mal rythmé, certaines scenes, si ce n'est les 2/3 inutiles, les dialogues inutiles, et le combat général ridicule.


    En gros, pour un non initié au bouquin, ce film est à moitié compréhensible et mal foutu. Je pense qu'il récupère une partie de son interet apres la lecture du bouquin qui explique tout ce qui ne passe pas lors de la visualisation du film.


    C'est deja mieux joué que niarnian, ca, c'est déjà un point positif non negligeable ^^. Mais le coté épique est complètement foiré, et on ne comprend vraiment pas l'utilité de 60% des dialogues et scenes.


    Une adaptation commerciale bâclée, une fois encore.

  • weirdkorn

    11/12/2007 à 00h39

    Répondre

    Complètement d'accord avec la critique. Je n'ai pas lu le bouquin mais on sent qu'il tient plus que la route au niveau intrigue et personnages. Le problème, c'est que pour suivre cette intrigue dans un univers si différent du notre, on passe de scène en scène un peu n'importe comment et surtout sans aucun liant. Vraiment dommage, c'est clair qu'il aurait dû être rallongé et peut-être qu'un autre réalisateur aurait été meilleur. On n'en saura rien et on reste juste sur la fin. N'empêche qu'il est super joli graphiquement en tout cas. On arrive à faire des animaux en 3D incroyables aujourd'hui.

  • Anonyme

    11/12/2007 à 13h33

    Répondre

    Comment ça : l'originalité lui faisant défaut ?


    Je parle du livre et pas du film : mais entremêler philosophie, physique quantique, épopée...


    Il faut quoi de plus pour apparaître original aujourd'hui ?


    Salutations aniMistes


     


     

  • Wax

    11/12/2007 à 14h32

    Répondre

    Oui mais la critique parle du film et pas du livre. Or dans le film, les thèmes du livre sont beaucoup moins développés voire pas du tout. Par ailleurs, cette richesse thématique ne prend vraiment toute sa dimension qu'avec le 2ème tome.


    Donc oui un film passablement raté au regard du potentiel du bouquin. La fin pitoyable étant probablement la plus grosse erreur d'adaptation. Espérons tout de même que le tome 2 rattrape le coup.

  • Anonyme

    20/12/2007 à 19h58

    Répondre

    moi j'ai beaucoup aimé ce film et mes copines aussi.

  • Anonyme

    05/01/2008 à 04h24

    Répondre

    Mouais, c'est plutot sympatique je dirais.


    Encore une fois les américains nous livre de tres belles images mais bon a par ça...


    Bon j'exagere je pense qu'il faut voir la suite sa peus devenir pas mal. Sinon le gros probleme c'est avec le personnage principale ( la petite fille ) qui n'est vraiment pas CREDIBLE du tout !!! Toujours sur d'elle, pres a crever pour un rien et qui a des réplique qui ne font pas du tout de son age !!! ( regardez Harry Potter ou Frodon, eux ils sont mieu, ils font plus humain. Harry doute, il n'est pas un surdoué et Frodon est failble par moment. C'est plus humain )


    Bref sinon comme je le dit il n'y a quand le regardant qu'on peus se faire sa prope opinion

  • Umbriel

    10/01/2008 à 14h07

    Répondre

    Vu hier soir.... Bah un peu comme tout le monde, la première heure, faut s'accrocher pour suivre... Les scènes s'enchaînent un peu vite... 


    J'ai bcp aimé l'univers avec les démons, le mélange de technologie avancée / ancienne... 


    Le combat entre les ours était un peu pitoyable... Ca m'a fait penser aux chevaliers du zodiaque et autre connerie du même genre : le gentil perds pendant 5 mn et zou, d'un coup, il s'en sort et gagne (et comment !!!)...


    Pour le reste, n'ayant pas lu le livre, j'ai passé un agréable moment au cinéma. 

  • Wax

    10/01/2008 à 15h02

    Répondre

    D'ailleurs concernant le combat entre les ours, c'était plutôt "amusant" de voir qu'un ours peut se faire arracher la machoire inférieure sans verser une goutte de sang... je sais que c'est un film plus orienté enfants mais tout de même...

  • Anonyme

    14/06/2009 à 16h38

    Répondre

    la croisée des mondes est un très beau film.Il fait rêver les enfants en leurs montrants un monde imaginer.L'idée du film est très original en basant l'histoire sur "chaque personne a son daemon".

  • el viking

    15/06/2009 à 15h46

    Répondre

    j'aurais jamais du aller le voir... une salle rempli d'enfants en bas age qui crient et chahutent tout le long du film, ça casse un peu l'image du film visionné...


    malgrè celà, quelques (rares) bons moments, notament l'arrachage de machoire inattendu de l'ex-chef des ours, moment magnifique où le silence soudain et bienvenue de la salle ne fut dérangé que par les rires gras et impertinents de mes frères et moi même, ou encore l'annonce de la prochaine et imminente (tentative d')invasion de notre monde par les forces  de ce monde là et donc leur future confrontation avec les forces américaines de ce beau pays que sont les Etats-Unis d'amérique...


    bref, un film directement classé dans la rubrique "enfant" pour ma part, en grande partie à cause de l'ambiance du visionnage au cinéma...

  • Cvinz

    13/03/2013 à 18h25

    Répondre

    Franchement, quand a lu le livre, ce film fait mal au cœur. Lyra, c'est pas elle. aucun personnage ne correspond en fait. A part l'ours. Il fallait faire un dessin animé et s'affranchir de deux choses : le "est-ce qu'on a vu les 50 millions de dollars d'effet spéciaux ?" d'on on se fout, et le "est-ce qu'on a vu le cul de Nicole Kidman ?". Lyra est une petite fille avec une robe sale, les cheveux en bataille, qui se cuite au vin rouge, espiègle, maline... Pas une petite princesse de 15 ans et demi lol. N'importe quoi ce film. La croisée des mondes, c'est de la poésie, la boussole d'or, non.

Participer à la discussion

Nous nous réservons le droit de ne pas publier les commentaires qui ne nous semblent pas appropriés (netiquette, loi, point godwin, imbécillité profonde, etc.). Et ne venez pas crier à la dictature !

Vous allez commenter en tant qu'invité-e :

Krinein cinéma, c'est l'actualité et les critiques de films qui sortent au cinéma, en dvd et en bluray .

Des grands classiques aux films d'actions hollywoodiens. Pas de tabous chez Krinein cinéma, hormis, peut-être, les films français qui sont trop souvent oubliés.

Rubriques