3.5/10

9 Songs

Au départ, 9 Songs devait être une adaptation du livre Plateforme du célèbre Michel Houellebecq. Au final, Michael Winterbottom, le réalisateur entre autres de With or Without You et du docu-fiction 24 Hour Party People, nous livre un film bien loin du texte de l'auteur français.

9 Songs peut se résumer en 4 mots: sexe, drogue, rock et antarctique.
La drogue est assez peu présente, apparaissant une poignée de fois au travers de lignes de coke prises par nos deux personnages principaux: Matt (Kieran O'Brien) et Lisa (Margot Stilley).
Le sexe est le centre du film: Michael Winterbottom a fait un film porno qui se démarque uniquement des films X par la vérité de ton des sentiments qui change des clichés fantasmagoriques. Sans aucune surprise, ce film interdit aux moins de 18 ans nous offre son lot de pénétrations, de masturbations, de jeux sexuels et de dialogues crus. Que l'on ne s'y trompe pas, 9 Songs n'est pas un film érotique, qui peut parfois cacher de la poésie. C'est un film X à ne pas laisser devant les yeux de mineurs qui seraient malencontreusement attirés par une bonne bande son.
Le rock est donc ensuite le second point le plus important du long métrage. Le titre « 9 Songs » y est intimement lié, comme beaucoup l'auront immédiatement compris. 9 chansons donc, jouées en live à la Brixton Academy par des représentants du rock anglo-saxon des années 2000 tels que Franz Ferdinand, Black Rebel Motorcycle Club, The Von Bondies, Elbow, Super Furry Animals, Dandy Warhols ou encore Primal Scream et un titre interprété par Michael Nyman, le fameux compositeur de musiques de films. Les 9 chansons vont jalonner la romance anecdotique d'un couple inintéressant qui ne possède rien à l'exception d'une sexualité presque banale mais qui a néanmoins le mérite d'être faite avec des préservatifs, ce qui est malheureusement trop rare au cinéma.
L'antarctique enfin, est l'aspect pseudo réflexif du film qui semble être présent pour donner un peu de poids à une oeuvre qui dégage une incroyable sensation de vide et de futilité.

Entre une histoire d'amour basée exclusivement sur le sexe et qui manque cruellement de communication, des prestations rock inégales et une réalisation quasiment amateure, 9 Songs est un porno-musical creux et inutile qui n'avait aucune raison de se retrouver sur nos grands écrans pour 69 petites minutes.

A découvrir

Piège de feu

Partager cet article

A propos de l'auteur

0 commentaires

Participer à la discussion

Nous nous réservons le droit de ne pas publier les commentaires qui ne nous semblent pas appropriés (netiquette, loi, point godwin, imbécillité profonde, etc.). Et ne venez pas crier à la dictature !

Vous allez commenter en tant qu'invité-e :

Krinein cinéma, c'est l'actualité et les critiques de films qui sortent au cinéma, en dvd et en bluray .

Des grands classiques aux films d'actions hollywoodiens. Pas de tabous chez Krinein cinéma, hormis, peut-être, les films français qui sont trop souvent oubliés.

Rubriques