2/10

40 jours et 40 nuits

Finie l'appellation Teen Movie, j'invente le terme français : Le Djeun's Movie. Car de plus en plus, la catégorie ras la braguette se met à viser un cran au-dessus, c'est à dire le jeune de base ni vraiment adulte ni vraiment ado. 40 jours et 40 nuits est donc le premier à inaugurer le djeun's movie, et gageons que bien d'autres suivront.

Six mois après s'être fait larguer par Nicole, l'amour de sa vie, Matt (Josh Hartnett) tourne désespérément en rond, collectionnant les aventures sexuelles sans lendemain et perdant peu à peu la tête. Un jour, l'idée géniale lui vient : pendant 40 jours, il se privera de tout ce qui est en rapport avec le sexe, sans faillir. Et c'est précisément pendant cette espèce de carême qu'il rencontre Erica...

Le sexe ! Si on en croit tous ces bons petits films remplis de jeunes bien dans leurs têtes, bien dans leurs corps, il s'agit du sujet obsédant le plus leurs périodes de réflexions et de non-réflexions. Le personnage principal, Matt, va se l'interdire pendant plus d'un mois, et c'est tellement mission impossible pour tous ceux qui l'entourent que des paris sont lancés, des filles magnifiques s'occupant d'Internet font tout pour le décoincer, etc. La raison ? Une recherche de soi, une espèce de dogme comme quoi le sexe sans sentiment c'est infantile et stupide. En peu de temps donc, l'humour descend plus bas que ceinture, accumulant un tas de petites scènes à la gloire du "petit oiseau" de Matt. Régalez-vous, amis qui aviez adoré American Pie et Sex Academy, bien que 40 jours et 40 nuits n'aille pas si loin, on sent le djeun's movie à plein nez. Evidemment, cette belle aventure va avoir une fin moralisante pour le héros avec un grand Mea Culpa, mais surtout une série d'évènements du genre "je t'expédie tout ça et on ferme boutique".

40 jours et 40 nuits est une comédie pour djeun's, portée sans complexe sur le sexe, qui n'arrive jamais à décoller au dessus de la ceinture, et se complaisant dans une série de minables petites scènes et une love story à deux francs basée sur la rédemption d'une bête de sexe. Allez, au revoir !

A découvrir

Scooby-doo

Partager cet article

A propos de l'auteur

2 commentaires

  • audrey.b

    01/10/2003 à 00h00

    Répondre

    40 jours et 40 nuits? No comment, à part le mien. Normal, je dois être la seule à avoir été voir ce film à la limite de la nullité. Moi, innocente, je voulais retrouvé un petit goût d'American Pie... m'éclater de rire, pop corn à la main; mais on pourra pas dire que c'est ce jour là que je me soit accentué la fossette. Bon, pour ne pas trop méchante on pourra dire que j'ai pu décrocher un sourire...

  • nazonfly

    26/11/2003 à 00h01

    Répondre

    Et non audrey tu n'es malheureusement pas la seule à avoir été le voir...
    Je me suis dit moi aussi, je vais voir un bon American Pie pour me détendre le cerveau.
    Mais ce film n'arrive pas à la cheville d'American Pie (alors pour ceux qui n'aiment pas AP... je n'ose imaginer). Ce n'est pas drôle et la seule scène intéressante, c'est quand le mec caresse sa copine avec une fleur. Point c'est tout

Participer à la discussion

Nous nous réservons le droit de ne pas publier les commentaires qui ne nous semblent pas appropriés (netiquette, loi, point godwin, imbécillité profonde, etc.). Et ne venez pas crier à la dictature !

Vous allez commenter en tant qu'invité-e :

Krinein cinéma, c'est l'actualité et les critiques de films qui sortent au cinéma, en dvd et en bluray .

Des grands classiques aux films d'actions hollywoodiens. Pas de tabous chez Krinein cinéma, hormis, peut-être, les films français qui sont trop souvent oubliés.

Rubriques