A DECOUVRIR
3/10

30 ans sinon rien

3 sinon rien

Je vous préviens tout de suite, 30 ans sinon rien s'adresse à un public bien précis. Pour apprécier, il faut d'abord être une fille (raté pour moi) américaine (re-raté) de moins de 15 ans (encore raté) pas bien exigeante envers la qualité des films visionnés (toujours raté). Bref, je n'étais pas prêt d'être satisfait et dans notre pays, les personnes remplissant toutes ces caractéristiques ne courent pas les rues et à part les fans de Lorie, je ne vois pas à qui cela va plaire. Pour les amateurs d'Alias, la présence de Jennifer Garner, ne suffit pas à faire remonter le niveau, voire même l'inverse. Beaucoup d'actrices auraient été meilleures qu'elle.

30 ans sinon rien est un nouveau conte hollywoodien ayant de grandes similitudes au niveau de l'histoire générale avec le Big de Tom Hanks. J'ai bien dit des similitudes générales dans l'histoire, pas plus, c'est à dire le passage direct de la jeune adolescence à l'âge adulte. Jenna fête ses 13 ans. Pas bien intelligente et maquillée comme un camion, elle ne pense qu'à une chose : l'apparence. Elle ne remarque pas Matt, son copain rondouillet mais très gentil avec elle. Après un anniversaire qui ne se passe pas comme souhaité, elle fait le voeu de vouloir être une jeune femme de 30 ans sexy et épanouie. Et ça marche. Elle devient une vraie pouf (comme le dit très bien Nicolas dans sa critique) avec une brillante carrière, un copain célèbre et tout et tout. Mais elle n'est plus une gentille personne (l'a-t-elle déjà été ?). Elle va donc retrouver Matt, devenu beau gosse entre temps, pour comprendre ce qui s'est passé.

Après avoir lu ça, tout le monde peut raconter l'histoire en détails, que ce soit les sentiments, les quelques situations comiques et surtout le dénouement. Va-t-elle redevenir jeune et se rendre compte de ce qu'elle a manqué ? Quel suspense insoutenable et surtout quelle abomination. Le scénariste avait dû se taper l'intégrale des Disney sous Prozac avant de faire son travail. Chaque mot, chaque action, chaque sentiment déborde de la morale bien pensante si chère à nos amis américains. Prenez Filles de bonne famille où la moralité m'exaspérait déjà, pour 30 ans sinon rien c'est mille fois pire. Encore, une certaine morale sur le respect ou l'amour malgré les apparences aurait pu passer mais c'est quasiment l'inverse. Si Matt était resté enrobé, l'aurait-elle aimé ? Si cela avait été le cas, le film aurait eu plus de sens. Bref, vous l'aurez compris le fond ne vaut rien, voyons la forme. C'est là le moins pire. Le scénario se tient (il est nul mais se tient), le rythme n'est pas bon mais pas horrible non plus et le jeu des acteurs est potable. Hé oui, je vais décevoir les fans de Jennifer Garner mais je ne l'ai pas trouvée dans le coup, sans charme, sans expression. Par contre l'apparition d'Andy Serkis vaut le coup.

30 ans sinon rien fait partie de ces films à éviter absolument sauf si vous faites partie des gens précédemment cités (bonjour aux fans de Lorie). Dans ce cas, l'ennui et la consternation ne devraient pas trop se voir. Au final, 3/10 est une note bien chère payée mais qui me permettait de faire un jeu de mot avec le titre. 25 ans ou 20 ans sinon rien auraient été bien mieux.

Partager cet article

A propos de l'auteur

11 commentaires

  • Anonyme

    21/08/2004 à 00h00

    Répondre

    Je suis outré par les critiques. J'ai horreur de lorie, je ne suis pas une américaine en dessous de 15 ans et ce n'est pas pour autant que je n'ai pas aprécié cette formidable comédie. Je suis très déçu par votre critique.

  • Anonyme

    30/08/2004 à 00h01

    Répondre

    Personnellement je trouve que votre critique est bien trop sévère a mon gout. comme l'autre visiteur je déteste lorie, je ne suis pas américaine et j'ai 17 ans. Je trouve que cette comédie est très amusante et c'est un excelent moyen de se divertir et de passer un bon moment. Il y a de bons gags et ça nous permet de rêver un peu et d'échapper aux dures réalités de la vie, en voyant l'existence que mène l'héroine principal alors essayer de critiquer intelligement et de ne pas dénigrer si vous n'avez pas aimez.

  • MrFab

    16/12/2004 à 17h01

    Répondre

    Le problème avec les critiques, c'est qu'ils critiquent souvent trop subjectivement. Plutôt que de faire une analyse subjective.

    J'ai 27 balais, je suis un mec, j'aime bien voir de bons films... et d'autres fois, des films un peu plus "légers". J'y suis allé et je l'ai trouvé fort bien fichu. Suffit de se mettre 3 secondes à la place d'une ado de 13 ans pour comprendre qu'il est vraiment bien scénarisé. Seul regret : je l'ai vu en VF.

    La question est : doit-on écrire pour dire que c'est de la merde... alors que visiblement, tu dis au début de l'article que tu ne requiers pas les conditions (selon toi) pour l'apprécier... Elle est d'ailleurs un peu radio cliché, ton intro. C'est comme si je disais qu la musique métal (que tu sembles apprécier), c'est pour les djeun's en mal de sensations fortes dans leur vie, qui ont besoin de se rebeller par rapport à leurs parents et leur éducation trop catholique... Ca serait cliché aussi, tu vois.

    Mais bon. Je ne le ferai pas. Ce sont tes goûts et je les respecte

  • Migou

    17/12/2004 à 15h09

    Répondre

    Lamentable ce film. Il n'est basé que sur la facilité et la nievrerie ce qui est malheureusement gage d'un certain succès.

  • Audraie

    19/12/2004 à 13h17

    Répondre

    Je l'ai vu et honnêtement, je l'ai trouvé assez mignon mais assez décevant également.
    Jennifer Garner est d'après moi plus talentueuse dans "Alias" que dans les comédies

  • orion85360

    29/12/2004 à 15h57

    Répondre

    Non mais ça va pas de critiquer des films comme ça... Moi je l'ai trouvé super et pourtant je ne suis ni américaine ni agé de moins de 15 ans j'ai 18 ans bientot.
    Je vais te dire pourquoi c'est un bon film, il fait preuve de réalité oubliée, je m'explique... Il nous rappelle qu'aimer ne rime pas avec être beau de l'extérieur en priorité puis en second plan beau de l'intérieur.
    Et il nous montre aussi que même si personne ne voit la beauté d'un être et que vous êtes la seule à la voir il faut assumer ses goûts malgré les critiques de certaines pouff ( et ne surtout pas rester avec celles ci juste pour paraitre bien et regettant nos amis).
    Mieux vaut être avec une personne que l'on aime et que tout le monde critique sans raison valable à vos yeux, qu'avec un tas de personnes que vous vous forcez d'aimer juste pour paraitre bien!

  • Migou

    30/12/2004 à 09h16

    Répondre

    orion85360 a dit :
    Il nous rapelle qu'aimer ne rime pas avec être beau de l'extérieur en priorité puis en second plan beau de l'intérieur.


    98% des navets sont batis sur de bons sentiments. Ce n'est pas le principe de différentiation entre beauté intérieure et beauté apparente qui est en cause mais la façon de traiter le sujet.
    Le même thème traité par Jean Cocteau a une autre profondeur

  • WSMaxx

    12/02/2005 à 07h49

    Répondre

    Un film limite "pique aux yeux", une réalisation fade, une actrice peu convaincue, bref, je me suis vraiment embêté devant ce film, j'estime avoir perdu une heure et demi, ce n'est pas pire que de les perdre en voiture dans Paris une samedi de grève, mais bon, ce n'est pas loin...

  • astriddorleac

    16/02/2005 à 18h29

    Répondre

    je suis une fille, j'ai passé l'age d'aimer Lorie, et je ne suis pas américaine, je n'ai pas aimé cette comédie, rien n'est réaliste, elle se retrouve à 15 ans à un poste de redac chef dans un magazine et comme par hasard elle n'a aucun problème au boulot .... c'est tellement gros ...
    oui y'a de bons sentiments, le petit gros boutoneux qui devient le prince charmant ....
    non vraiment un peu plus de boulot du coté des scenaristes aurait pas fait de mal ....

    pas aimé ....

  • Anonyme

    06/08/2008 à 22h34

    Répondre

    je trouve au contraire qu'il s'agit d'un très beau film. C'et juste qu'il faut prendre de la hauteur pour en perçevoir vraiment le sens...De toute évidence, prendre de la hauteur et appréhender les choses réelles de la vie ( l'amour, le besoin de réussir quand on est le souffre douleur des autres; la reconnaissance ) semble difficile pour beaucoup...Ce film est passionnant en ceci qu'il nous révèle tels que nous sommes. Nous faisons notre bonhomme de chemin en espérant que tout aille pour le mieux. Mais parfois, souvent, il nous arrive de passer à coté des vraiers valeurs comme dans le film, l'amour, l'amitié! la vraie!


    alors, cher critique, repensez ce film...et revoyez-le! Avec les yeux d'un homme qui est passé à coté de ses reves ( certains?????) et qui donnerait tout pour remonter le temps et changer le cours des évènements.

  • Anonyme

    23/02/2009 à 00h18

    Répondre

    Il est vrai que du point de vue cinématographie et de l'imagination de l'histoire ç'aurait pu être plus recherché mais c'est le genre de film qu'on ne regarde pas pour sa qualité mais pour la distraction... Je deteste Lorie j'aime beaucoup Alias et pourtant je suis une grande fan de Disney et de ce genre de film car ils sont mignon... C'est vrai qu'ils sont un peu ridicules, "ringards", plein de petites morales à la "mort moi le noeud" mais ils n'en demeurent pas moins agréables à regarder... Je n'aime pas le métal je ne crie pas pour autant que c'est de la "merde en boite" ! Soyez un peu plus souple...

Participer à la discussion

Nous nous réservons le droit de ne pas publier les commentaires qui ne nous semblent pas appropriés (netiquette, loi, point godwin, imbécillité profonde, etc.). Et ne venez pas crier à la dictature !

Vous allez commenter en tant qu'invité-e :

Rubriques