15 minutes de Prince of Persia : Impressions

A quelques semaines de la sortie de Prince of Persia - les Sables du Temps, des rédacteurs de Krinein Cinéma ont pu assister à une projection promotionnelle de quelques scènes finalisées du film.


Ces quinze dernières années, Hollywood a développé tous azimuts ses technologies consacrées aux effets spéciaux, et raffiné ses adaptations de jeu vidéo au point qu'elles en arrivent parfois à ressembler à de vrais films (souvenons-nous qu'au début, on se mangeait des Super Mario Bros avec Bob Hoskins et des Street Fighter avec JCVD). Mais sur certains points, la mentalité est la même que dans les années 60 : on peut faire un film situé dans la Perse des mille et une nuits, avec nobles princes arabes et fourbes vizirs, mais les vedettes doivent être de bons WASPs blancs comme des cœurs de palmiers (ou à la limite des Anglais pure souche). Le prince Dastan est donc incarné par un Jake Gyllenhaal d'origine suédoise, la princesse Tamina par une Gemma Arterton aux yeux verts encadrés de taches de rousseur, le vizir Nizam par l'acteur shakespearien Ben Kingsley, et le marchand Sheik Amar par un Alfred Molina qui entretient un air de ressemblance avec le Monty Python Terry Jones. Le reste du casting est globalement du coin, ce qui rend encore plus incongrue la vision du quatuor de caucasiens. 
Cette réserve mise à part, le film de Mike Newell (4 mariages & 1 enterrement, Donnie Brasco, Harry Potter et la coupe de feu... une carrière hétéroclite !) s'annonce franchement spectaculaire, fidèle à la tradition de Jerry Bruckheimer :
fastueux décors, impressionnantes prouesses physiques (Gyllenhaal a doublé de volume pour le rôle), effets visuels léchés, Prince of Persia promet d'être un alliage rafraîchissant d'aventure et de fantastique, avec créatures infernales et romance tumultueuse (first they meet, then they fight, then...). Pour un peu, on s'attendrait à voir passer le voleur de Bagdad en tapis volant. Car comme dit Astérix dans son Odyssée : « Il vaut mieux un tapis persan volé qu'un tapis volant percé. »

Prince of Persia - Les Sables du Temps sort sur nos écrans le 26 mai. On espère vous en reparler avant.

Critique jeu vidéo : Prince of Persia - Les Sables du Temps
Critique jeu vidéo : Prince of Persia - L'âme du guerrier
Critique jeu vidéo : Prince of Persia - Les deux royaumes
Critique jeu vidéo : Prince of Persia - 2008
Critique BD : Prince of Persia - Tomes 1 et 2

A découvrir

Les doyens du cinéma

Partager cet article

A propos de l'auteur

1 commentaires

  • Islara

    15/08/2011 à 21h35

    Répondre

    Une bonne surprise ! Pour ma part, j'étais loin d'avoir tout deviné dès la 1ère demi-heure, et puis quand on n'a pas joué au jeu vidéo, le scénario présente quelques bonnes surprises.

    Quant à la réalisation et au montage, on a largement vu pire, un oeil indulgent s'en satisfera parfois même grandement, et ce sont probablement des yeux très experts qui peuvent percevoir les lacunes.

    A voir sans ennui du début à la fin !

    http://cinema.krinein.com/prince-of ... -9725.html

Participer à la discussion

Nous nous réservons le droit de ne pas publier les commentaires qui ne nous semblent pas appropriés (netiquette, loi, point godwin, imbécillité profonde, etc.). Et ne venez pas crier à la dictature !

Vous allez commenter en tant qu'invité-e :

Krinein cinéma, c'est l'actualité et les critiques de films qui sortent au cinéma, en dvd et en bluray .

Des grands classiques aux films d'actions hollywoodiens. Pas de tabous chez Krinein cinéma, hormis, peut-être, les films français qui sont trop souvent oubliés.

Rubriques